Accueil Exposition Vie du peintre Musée d'Avranches Liens

 

 


Exposition Jean de la HOUGUE
(1874-1959)


A eu lieu du 4 juin au 18 juillet 2005
au Musée municipal d'Avranches

Cette exposition dédiée au peintre Jean de la Hougue n'aurait pu être possible sans l'aide de sa famille et plus particulièrement de ses petits-enfants et arrière-petits-enfants qui ont accepté, le temps d'une exposition, de se séparer de la cinquantaine d'œuvres qui ornent aujourd'hui les cimaises du musée d'Avranches. La majeure partie de ces toiles n'avait pas été présentée depuis plusieurs décennies et pour certaines d'entre elles n'avaient jamais quitté le cadre familial dans lequel elles furent réalisées par l'artiste à la fin de sa vie.
Chez Jean de la Hougue, le talent est très tôt perceptible ! Le coup de crayon assuré de l'enfant qui, dès les premières années de sa vie, caricature ses parents et son entourage, avec un humour déconcertant et une incroyable poésie, annonce de formidables prédispositions. Ensuite, ce sont les solides années de formation à l'École des Beaux-arts de Paris qui permettent à J. de la Hougue de développer sa touche si personnelle ; l'artiste devient un habile portraitiste aimant recréer dans ses tableaux les atmosphères intimistes des hôtels particuliers caennais et parisiens qu'il fréquente. Ses scènes d'intérieur témoignent d'un grand raffinement et d'une étonnante sensibilité ; ils évoquent certains lieux aujourd'hui disparus comme les salons de l'Hôtel de l'Intendance, à Caen, rue des Carmes, où la famille de la Hougue résidait et qui fut totalement anéanti en juin 1944, lors des bombardements de la ville.
Ses multiples autoportraits, dans lesquels son épouse et ses proches l'accompagnent bien souvent, constituent les miroirs des univers feutrés où évolue l'artiste. Les portraits de ses petits-enfants marquent son intérêt continu pour ce genre d'exercice jusqu'à la fin de son existence et laissent immanquablement entrevoir, derrière le peintre, le regard bienveillant du grand-père. Enfin, les « pochades » de J. de la Hougue sont des fenêtres ouvertes sur le monde ; là, jailli la lumière qui submerge les jardins et inonde de quiétude les intérieurs.
Toutefois, cette exposition est bien modeste au regard de l'ensemble de l'œuvre de Jean de la Hougue ; des dizaines de carnets, des centaines de dessins, mériteraient d'être redécouverts et seul un catalogue raisonné de l'ensemble de ses peintures permettrait d'en prendre la juste mesure. Dans cette optique, une numérisation des œuvres et documents conservés par la famille, mais aussi par quelques particuliers, mise en œuvre par les Archives départementale de la Manche devrait bientôt être engagée.


David Nicolas-Méry

©Les tableaux exposés ici sont la propriété des héritiers du peintre, leur reproduction est interdite.
© Les photos sont de Claire Laporte